Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 14:29

 

Voici une petite étude menée pendant mon voyage à Oxford cet été.

 

     Suivant les dédales des Collèges de cette belle ville, mes pas m'ont mené jusqu'au Pitt Rivers Museum.

Pas très grand, c'est pourtant un musé qui m'a beaucoup touché. Ses collections d'objets sont particulièrement originales. On y retrouve des instruments de musique atypiques, des outils pour faire du feu, des paniers, des bijoux, des objets de divination, des ammulettes, des poupées vaudou, et mes favorites, des têtes réduites !

 

      Leur galerie principale est dédiée aux histoires naturelles. Un peu de partout dans les allées se trouvent des crânes géants de dinosaures, des animaux naturalisés, des pierres précieuses géantes... Au mileu de tous ces ossements, j'ai été prise d'une envie étrange... Un vieux défi qui remonte à bientôt 10 ans : lors d'une visite similaire au Muséum d'Histoire Naturelle d'Orléans, je m'étais retrouvée aux prises avec un crâne d'hippopotame (-par ici pour les curieux-).

 

      Forte de 10 années supplémentaires d'expérience, j'ai voulu me confronter à un animal plus imposant. Cette fois-ci, j'ai donc fais face à un Tricératops. En voici le résultat :

 

sketch crâne tricératops

 

 

 

Images 0510

 

     Le travail à partir d'un objet réel est toujours plus intense et plus instructif que le travail à partir d'une photo.

 

Pour bien vous rendre compte de la chose, j'ai quand même photographié le crâne en question avant de partir.

 

Je pense ne m'en être pas trop mal sortie. En tous cas, c'était plus facile que pour l'hippopotame :)  Il m'a fallu 1h30 pour capturer ce bout d'histoire. Ma seule difficulté était que je ne travaillais pas sur un papier adapté. Le seul papier que j'avais sous la main était adapté au pastels à l'huile, pas au crayon. Il était trop lisse, comme huilé, et ne retenait pas les pigments. Je manque donc de matière dans le sketch et les zones d'ombres pourraient être plus intenses.

 

 

 

     Mon petit moment de bonheur, c'est quand un petit garçon est venu voir ce que je faisais,et qu'il est resté sans rien dire les yeux grands ouverts devant mon dessin. Et puis il est parti en courant chercher son grand frère (qui devait avoir une dizaine d'années) pour le ramener en lui disant qu'il allait aimer ce qu'il avait trouvé : mon dessin. On a discuté un peu tous les trois comme des passionnés de dinosaures avant que les parents n'arrivent, et finalement, cet attroupement a ramené plein de curieux. J'ai terminé mon dessin au milieu de tout un auditoire attentif. De quoi vous mettre la pression !!

 

Infos 

Crayon

Oil Pastel Pad Sennelier, 340g. 24x32 cm

1h30

Pitt Rivers Museum

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Arnaud 30/09/2010 17:31


Impressionnant !!
Surtout à partir d'un sujet réel, et dans des conditions qui n'avaient pas l'air "confortables" ^^
J'apprécie d'autant plus le résultat :)